Les boiis

Les Bois

Dos/Eclices

Les propriétés acoustiques uniques des différents bois contribuent à colorer le son d’une guitare.

koa

Modèles: Série Koa

     Le koa est un bois dur tropical, assez dense. Il a tendance à produire un son relativement serré sur une guitare neuve, mais plus il est joué et plus il « s’ouvre », plus il récompense le guitariste avec des harmoniques dans les médiums, qui ajoutent chaleur et douceur à sa voix. Imaginez les médiums de l’acajou, combinés à la brillance de l’érable dans les aigus... Notez que la brillance initiale du koa peut être adoucie par ceux qui pratiquent le fingerstyle en jouant avec la pulpe des doigts.

Tout comme chaque forme de corps Taylor génère des caractéristiques acoustiques uniques, les différents bois qu’ils utilisent interagissent avec ces formes pour développer des nuances sonores spécifiques, qui définissent la personnalité musicale de chaque guitare. Les propriétés physiques comme la densité, la rigidité ou la souplesse ont toutes un impact sur la façon dont le bois résonne. Et avec l’aide des barrages qui soutiennent la mécanique interne de la guitare, ces bois contribuent au cocktail global des fréquences, que nous percevons sous forme de divers degrés de basses, de médiums et d’aigus. N’oubliez pas qu’au fur et à mesure que vous jouez une nouvelle guitare, et même au cours du vieillissement naturel de ses bois, elle évolue dans un processus souvent appelé « ouverture » du son ; cela signifie qu’elle développe une voix plus résonnante, plus complexe et parfois plus forte au fil du temps. Par certains aspects, on peut comparer cette évolution au vieillissement d’un vin ou d’une liqueur de qualité. Les descriptions des bois de lutherie que nous vous proposons ici ont pour objectif de vous servir de référence générale

Cocobolo

Modèles: Présentation Série

     Le cocobolo es une Essence mexicaine de palissandre, c’est un bois dur tropical, dense et rigide, qui génère un son d’ensemble assez brillant, caractérisé par des notes aigües étincelantes. D’un point de vue sonore, il ressemble au koa mais résonne de façon un peu plus profonde dans les graves. Bois rapide et réactif, le cocobolo produit des notes dont la définition donne une bonne articulation, capable de répondre à toute une gamme de styles de jeu selon la forme du corps.

Palissandre indian

Modèles: Séries 700, 800 et 900

      Le palissandre indien possède une gamme de fréquences étendue, aux deux extrémités du spectre sonore ; c’est sans doute cette particularité qui en a fait l’un des bois de lutherie les plus appréciés dans le monde acoustique. Ses graves profonds génèrent ainsi un grondement rauque, tandis que ses notes aigües, pleines d’éclat et de brillance, résonnent avec clarté. Le côté légèrement creusé de ses médiums crée un espace adapté à l’expression vocale, puisque la voix humaine est centrée sur ces fréquences.

Erable

Modèles: Séries 600

      La densité de l’érable génère un son concentré, qui domine au niveau de la fondamentale. On qualifie souvent ses sonorités de claires et brillantes, du fait de son manque relatif d’harmoniques et de son éclat dans les aigus. Le déclin rapide des notes qu’il produit donne à celles-ci une bonne définition, permettant au son de percer efficacement au sein d’un groupe live ; c’est pourquoi les guitares en érable sont l’un des choix les plus appréciés des musiciens de scène et de studio. L’érable flammé est débité sur quartier, ce qui le rend légèrement plus énergique que l’érable pommelé, débité sur dosse, qui de son côté offre souvent un son un peu plus doux et chaleureux.

Mahogany

Modèles: Séries 500

      L’acajou est lui aussi historiquement l’un des grands classiques des bois de lutherie. Il diffère du palissandre en ceci que sa personnalité acoustique est centrée sur des médiums juteux, créés par des harmoniques qui s’empilent pour former un son acoustique chaud et épanoui, dont on dit parfois qu’il « susurre » ses notes... Les sonorités de l’acajou font partie intégrante de nombreux enregistrements« roots » apparus au fil des ans, du blues au folk en autres ; ce riche héritage en fait l’un des sons les plus familiers du monde musical.

Ovangkol

Modèles: Séries 400

      Essence africaine apparentée au palissandre, l’ovangkol partage de nombreuses propriétés sonores avec ce dernier, en particulier un spectre étendu dans les graves et les aigus, tout en générant des médiums un peu plus riches, et une réponse brillante dans les aigus similaire à celle de l’érable. Même s’il est moins connu que certains bois de lutherie plus traditionnels, sa polyvalence en fait un choix apprécié par tous, des débutants aux professionnels.

Sapele

Modèles: Séries 300

      Le sapelli est parfois appelé à tort « acajou d’Afrique », car il ressemble au khaya d’Afrique occidentale, dont le bois est ainsi nommé. Ses sonorités sont homogènes et équilibrées sur tout le spectre des fréquences, ce qui le rend utilisable dans une gamme variée de styles de jeu. Comparé à l’acajou, il génère un peu moins d’harmoniques médiums, et possède un éclat légèrement plus présent dans les aigus.

Les bois de TablesFormes de Caisses